logo
biografia

 

 

enlaces

 

 

 

 

 

 

 

TOROS TRES (Taureaux Trois) (Guisando-Goya-Picasso)

Galerie de Photos

Lightbox Gallery : horizontal

Scénario : Javier Aguirre. Photographie Extérieurs : Antonio Pérez-Olea. Photographies, dessins et gravures : Fernando González. Commentaires: Alejandro Cribeiro. Narrateur : Roberto Llamas. Musique : Luis de Pablo. Montage : José Luis Matesanz. Production : PROCUSA. Noir et Blanc. 1963.

Commentaires sur le film

 

JAVIER MADERUELO

Apparemment chacun des trois éléments, les images, les mots et les sons, semblent se correspondre à des domaines non-homogènes et, nonobstant, l’ensemble émerge comme une œuvre cinématographique solide et cohérente.

1995

 

RAFAEL ALBERTI

« Toros Tres » est fantastique. J’ai apprécié très particulièrement la cohérence interne entre les trois mondes exposés (Goya – Picasso – Guisando) en contraste violent avec un rythme que je qualifierais de nerveux.

1978

 

MARIO BENEDETTI

« Toros Tres » comme « Pasajes Tres » est également basé, du point de vue visuel, sur un canon. Les Taureaux de Guisando, de Goya et de Picasso d’une certaine façon nous racontent l’histoire d’un peuple qui les a contemplés à travers les siècles … /… je dois dire que plus qu’une histoire sur des taureaux ce court-métrage excellent est une histoire sur le regard hispanique.

1980

 

MARUJA MALLO

Euclide trois dimensions… /… « Toros Tres », Javier Aguirre, une vision tripartite. Trois mots: opposition fondamentale: monumentale, populaire, intellectuelle. Ils forment un quart monde qui est le film … /… la division harmonique du numéro 2 (racine carrée de 2, racine carrée de 3…) est la répétition constante du même sujet dans ses sous-divisions. Le mouvement continu. Le mouvement absolu.

1980

 

ERNESTO GIMENEZ CABALLERO

Mon évaluation du film est justement la contraire … /… les taureaux préhistoriques, ceux qu’a peint Picasso… /… une modernisation plébéienne de Goya dans sa Tauromaquia (tauromachie)…/ …et Guisando, les taureaux surréalistes.

1978