logo
biografia

 

 

enlaces

 

 

 

 

Galerie de Photos

 

MULTIPLES, NUMERO INDETERMINADO (numéro indéterminé)

Production : Actual Films, Espagne, 1970. Scénario: Javier Aguirre. Diapositives : Kinman. Son : Jesús Ocaña, et celui qui se produit dans la salle de cinéma. Image : celle qui se produit quand le celluloïd passe. Noir et Blanc, 12 mètres sans fin.

 

Commentaires sur le film

 

IGNACIO GOMEZ DE LIAÑO

Dans « Multiples », un film qui n’a jamais été fait, qui n’est pas et ne sera jamais du cinéma, nous pouvons voir clairement l’expression d’une contre-esthétique du cinéma, refusant de se mouvoir dans la sémantique cinématographique établie.

 

 

ANTONIO MARTINEZ MENCHEN

Dans « Multiples » (numéro indéterminé) un des films les plus étranges de la série où tout signe codifiable a été éliminé. Dans ce message sans langage les signes peuvent changer lors de chaque projection, puisque seules les diverses adhérences qu’un film transparent acquiert car traîné par terre pendant une projection sans fin, peuvent être considérées comme des signes, et la projection continue jusqu’à ce que le film se casse. Ce n’est pas tout simplement une œuvre ouverte mais aléatoire puisque c’est le hasard qui détermine les lectures diverses.

1974

 

JAVIER RUIZ/ FERNANDO HUICI

Javier Aguirre n’a prévu un rapprochement plus important au vide cinématographique que dans le film Multiples (numéro indéterminé) … /… Vide (titre provisionnel) Naturellement cette œuvre peut durer plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs années … tout le temps qu’on veut. Cette œuvre sera présente là où il y a une salle de cinéma vide, silencieuse, qui ne fonctionne pas.

 

Lightbox Gallery : pruebabonita