logo
biografia

 

 

enlaces

 

 

 

 

 

 

FLUCTUACIONES ENTRÓPICAS (Fluctuations Entropiques)

Production : Actual Films, Espagne, 1970. Idée : Javier Aguirre. Musique : Julian Llinas-Mascaró,Eduardo Polonio, José Luis Téllez, Angel Luis Ramírez et Horacio Vaggione. Texte : extraits de George Gamow. Commentaires : Adolfo Marsillach. Processus Electro-acoustiques : Eduardo Polonio. Collaborateur Technique : Rafael Casenave. Laboratoires : Foto Film. Chef de Production : Gabriel Moralejo. Noir & Blanc, 709 mètres.

 

Commentaires sur le film

 

MANUEL VIOLA

Si l’aventure de Fontana est importante, les “machimbrazos” et les trous d’Aguirre obtiennent peut-être ce que prétendait l’auteur du « Manifeste Blanc » en une projection maximum de ses intentions. Je suis sûr que si Fontana avait eu la possibilité de trouver un média comme le cinéma, s’il avait entrevu la possibilité de réaliser ses trous sur un film, je suis certain, je dis, que Fontana aurait abandonné totalement la peinture.

1972

 

JOSÉ GUERRERO

Ces trous m’intéressent énormément car ils ont une relation avec les suggestions fournies par une toile toute nue. Des taches qui ressortent et qui vont d’un bout à l’autre et qui se réunissent pour se séparer a posteriori, se correspondant avec un état d’esprit très inquiet …/… par exemple : une goutte de lait sur la surface d’un papier bleu et la tache qui reste est parfaite. Il en est de même quand, par exemple, Picasso dessine un trait sur la toile. Le trait est parfait. Mais un mauvais peintre est obligé de faire beaucoup de lignes pour qu’une seule soit bonne … / … La goutte de lait a un contenu, c’est une chose liquide, une chose fluide. Cette fluidité remplit un espace vide dans une surface plate. Et donc les trous d’Aguirre sont des gouttes de lait qui remplissent un espace vide, dans ce cas, l’écran.

1981

 

JUAN DAVID GARCIA BACA

Perforer le film avec presque 50.000 trous, le hasard, suivant les processus des random-functions. Ce qui importe ce sont les fluctuations anti-entropiques qui selon Schrodinger définissent la vie.

1985

 

PABLO DEL BARCO

J’ai l’impression de prendre la lumière qui se filtre à travers les trous des fluctuations entropiques avec la main, un effet pratique de la division/collision nucléaire.

1995

 

JUAN MIGUEL GONZÁLEZ

Le résultat est brutalement original …/ … l’image de ce court-métrage est d’une étrange beauté. Cinquante-mille trous de formes et de tailles diverses, qui défilent sur l’écran traversés par la lumière du projecteur. Une vraie bacchanale lumineuse-plastique que vous aimez ou vous haïssez. Sans demi-mesures. Il n’y a pas de demi-mesures en ce qui concerne l’Art.

Photo Gallery
Lightbox Gallery : pruebabonita